085

pour moi, ce sera ce week-end.

Ca va très mal, c'est sûrement la fin de son calvaire. C'est dur, mais je ne lui souhaite pas + de souffrance. Je ne sais pas comment je vais vivre ces moments. Je m'y prépare depuis un moment, pour être le + sereine possible. Je ne suis pas inquiète, je pense que j'ai juste besoin d'être seule. C'est face à Matisse que je ne vais pas en mener large. Je sais combien ça va être dur pour lui.

Bon, en attendant, je vais faire en sorte qu'elle profite de moi car elle m'attend, je le sais. Je ne l'enterre pas avant l'heure, mais poser ces mots avant l'heure me soulage et m'évitera d'annoncer de but en blanc une trop triste nouvelle.

Vos petits messages nous font du bien, MERCI à ceux qui ont le courage.

Demain, je serai à Paris, mes après-midi seront auprès de ma maman. Mais le reste, ce sera du Paris et tout ce qu'on appréciait ensemble. Je vais en profiter et me reposer un peu aussi, je suis fatiguée!